Subscribe
EN
  • EN
  • RU
  • FR
  • DE
  • CN
  • JP

  • 15.12.2016

    Cirque de Clermont-Ferrand : l'éléphante Maya est-elle maltraitée ?

    • Description

       

      Cirque de Clermont-Ferrand : l'éléphante Maya est-elle maltraitée ?

      Par Jade PeychierasFrance Bleu Pays d'Auvergne et France BleuMercredi 14 décembre 2016 à 18:41

      Maya et son dresseur, Ralph. © Radio France - Jade Peychieras

      Au cœur de la polémique : Maya, une éléphante d'Asie appartenant au cirque de la Piste d'or, cirque actuellement en représentation à Clermont-Ferrand. Une pétition signée par près de 70.000 personnes dénonce la maltraitance de Maya. Nous sommes allés la voir.

      Ralph Falck est le dresseur de Maya. C'est lui qui la soigne, qui la nourrit, lui qui l'a vue grandir aussi : "Parmi nos animaux, Maya, c'est ma préférée, raconte-t-il. C'est elle qui m'a élevé. J'ai 27 ans, j'ai fait ma première représentation avec elle quand j'avais 7 ans. Donc forcément, c'est une longue histoire avec Maya". Une longue histoire d'amour, alors forcément, quand on l'accuse de maltraiter son éléphante, "Franchement ça fait mal au cœur. Elle est vraiment chouchoutée avec moi, je pense qu'elle est heureuse. On y passe beaucoup de temps, on y met tout notre cœur, donc c'est dur d'entendre ça."

      Une pétition, lancée par l’association CHANT (pour une Cohabitation Harmonieuse avec les autres Animaux et la Nature sur Terre) est en effet disponible sur internet. Elle demande l’interdiction de « l'exhibition de l'éléphante Maya à Clermont-Ferrand ». Eléphante « dont la santé mentale et physique est menacée » selon eux.

      L'association s'appuie sur un rapport daté du 25 juin 2016 et réalisé par le docteur vétérinaire Rinku Gohain. Ce vétérinaire, qui exerce en Inde, est « spécialisé dans les soins aux éléphants et cumule 13 années d’expérience », selon le rapport. Selon lui, "la hanche gauche de Maya est atteinte d’arthropathie... Les pieds arrières de Maya sont affectés par une pathologie appelée "sajan" qui est une infection fongique des pieds chez les éléphants. Cette pathologie se rencontre chez les éléphants captifs qui doivent rester debout pendant de longues heures sur des sols souillés en général par leurs propres excréments... L'extrémité de la queue de Maya apparaît en très mauvais état avec une peau extrêmement sèche, nécrosée…"

      Un bilan complètement erroné, selon Ralph Falck. "Nous sommes contrôlés pratiquement à chaque fois que l’on change de ville, à l’improviste, indique Ralph. Tout est en règle, assure-t-il. Les animaux ont les enclos et les soins appropriés, ils sont en bonne santé, ils ne montrent aucune forme de stress ni quoi que ce soit."

      Les services vétérinaires de la préfecture du Puy-de-Dôme, venus ausculter l'éléphante pas plus tard que ce mercredi, n'ont d’ailleurs rien trouvé à redire.

       

      André Gauffier, chef du service vétérinaire, santé et protection animale de la préfecture du Puy-de-Dôme confirme que le cirque est dans les clous.

       

      "Le vétérinaire a ausculté les animaux, et particulièrement soigneusement l’éléphante, les oreilles, la trompe, les pattes, la queue. Et il n’a rien trouvé à redire. » Pour prouver sa bonne foi, Ralph a même fait faire une attestation par une autre vétérinaire, datant du 8 septembre 2016, et qui indique "avoir consulté fin juin 2016, l’éléphante Maya de Ralph Falck", "en parfait état d’entretien et de santé." La vétérinaire ajoute qu'"en l’abordant, je n’ai décelé aucun trouble de comportement."

       

      La certificat du vétérinaire © Radio France - Jade Peychieras

       

      Les accusations de l’association CHANT, affirme le cirque, n'ont donc aucun fondement. "Les vétérinaires qui nous contrôlent sont des personnes compétentes, des professionnels qualifiés pour ausculter ce genre d’animal, s’insurge Alexia, la sœur de Ralph. On se base donc sur le verdict de ces personnes-là, et pas sur celui du vétérinaire de cette association". Ce vétérinaire, "on ne le connaît pas, on ne l’a jamais vu, il n’est jamais venu voir le cirque, il n’est jamais venu nous parler ni ausculter Maya", poursuit Alexia. Et pour prouver sa bonne foi, Ralph lance même un appel à cette association : "Je les invite à venir voir Maya, ainsi que toutes les personnes qui ont signé la pétition sur internet. On peut raconter beaucoup de bêtises sur internet", ajoute-t-il.

      La vie de Maya

      Voila pour ce qui est de l’état physique de la bête. Quant à sa santé mentale et son quotidien : "Pendant les tournées, la journée de Maya commence à 9 heures du matin, détaille Ralph. Elle sort de sa remorque, qui est chauffée, avec du foin et de la paille à volonté. Elle passe ensuite sa journée dans un parc d’environ 400 mètres carrés. Elle n’a jamais été entravée, elle n’a jamais porté de chaîne, tient-il à préciser. Comme il fait un peu froid en ce moment, il y a un chapiteau, et on lui met de l’eau dégourdie, c’est-à-dire de l’eau légèrement tiède, c’est mieux que l’eau froide pour son métabolisme. Toujours avec du foin à volonté, et des fruits et des légumes pour le goûter, du son et des flocons d’avoine. Régulièrement, je viens jouer avec elle." Le soir venu, c’est la représentation : "Son numéro dure 7 minutes en tout et pour tout. Et vu son expérience, elle n’a presque jamais besoin de répétition", affirme Ralph. Le reste de l’année, lorsque Maya n’est pas en tournée avec le cirque, soit quatre à six mois par an, l’éléphante est en semi-liberté dans un champ de 8 hectares.

      La vie de Ralph

      Ralph retrace alors son parcours à lui, pour démontrer ses compétences : "J’ai d’abord appris à m’occuper des animaux avec mon grand-père. Puis j’ai fait des études, je suis allé apprendre dans plusieurs cirques et plusieurs zoos. Je suis détenteur d’un certificat de capacité qui m’a été délivré par le ministère de la Culture." Ralph est également formé aux premiers soins : "Lorsqu’il faut agir rapidement, le temps que le vétérinaire arrive, il faut savoir quoi faire".

      Au-delà de la question de la maltraitance, sur le sujet de la présence des animaux dans des cirques, pour Ralph : "Du moment que les animaux sont bien, je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’ils soient dans un zoo ou un cirque. Dans son milieu naturel, bien souvent, l’éléphant est chassé pour l’ivoire, braconné. Ils sont peut-être aussi bien ici", conclue-t-il.

      https://www.francebleu.fr/infos/insolite/cirque-de-clermont-ferrand-l-elephante-maya-est-elle-maltraitee-1481734794

    • Url / Website